Sky High Survival (tome 1)

Cela faisait un paquet de temps que je n’avais pas acheté un manga, et c’est en faisant un petit tour chez Cultura que la couverture de Sky High Survival m’a interpellée. D’abord séduit par celle-ci, c’est surtout le fait qu’il s’agisse d’une série récente (2 tomes pour le moment) qui m’a fait passer à la caisse. Je déteste commencer une série déjà en cours, et encore moins lorsqu’il existe déjà une trentaine de tomes. Je me connais, il faudrait que j’achète tout à la suite pour satisfaire mon envie de connaitre la suite, et là au moins, je ne risque pas de craquer mon PEL en moins d’un mois car je vais pouvoir suivre les sorties au fur et à mesure.

Voici le rapide scénario, tiré du site officiel de l’éditeur Kana.

Yuri se retrouve mystérieusement sur le toit d’un gratte-ciel. Ne sachant pas ce qui lui arrive ni où elle se trouve, elle voit foncer sur elle un personnage masqué et armé. Elle l’évite grâce à son instinct de survie, mais elle découvre un monde étrange, urbain.

La seule façon de se déplacer et d’éviter les assaillants est d’emprunter les ponts qui relient les toits des immeubles d’une ville qui ne ressemble pourtant pas à Tokyo. Qui sont ces hommes masqués qui semblent en vouloir à sa vie ? Où se trouve son frère ? Comment sortir de ce monde hostile…!?

Et une vidéo de présentation (je ne savais pas que ça se faisait dans le monde des livres …)

Aucune mise en situation, on attaque directement par un meurtre sans raison, et on suit les péripéties de Yuri qui ne sait pas trop pourquoi et comment elle est arrivée dans ce monde parallèle. Au fil des pages, elle va rencontrer plusieurs tueurs masqués qui agissent étrangement, puisqu’ils semblent possédés par les masques et agir ainsi à cause d’eux. Je ne vais pas aller plus loin car ça serait vous gâcher la découverte, mais j’ai bien accroché à ce manga survivaliste. C’est gore, un peu glauque et il n’y a pas de temps mort dans l’aventure. Hâte de voir ce que va donner la suite, qui devrait sortir début septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *