Découverte musicale – The Great Old Ones (Black Metal)

Pour commencer en douceur, aujourd’hui on va parler Black Metal, et cocorico, Black Metal Français ! Niveau musiques populaires on ne peut pas dire que la France se porte bien (en même temps, les autres pays non plus j’ai l’impression) et c’est loin, très loin des Zaz et autres Kendji Girac que je vous propose de voyager.

J’ai découvert ce groupe totalement par hasard au Hellfest 2013. Je ne savais pas quoi aller voir en début de journée et je me suis dit que le résumé fait sur le programme distribué à l’entrée donnait envie. On y parlait d’ambiance sombre inspirée des œuvres de H.P. Lovecraft et je dois dire que ça m’a tout de suite attiré. Dire que je connais ses écrits serait mentir car je n’en avais jamais ouvert un seul, mais je connaissais rapidement l’imagerie populaire qui en ressortait.

Depuis j’ai eu l’occasion de voir le groupe trois fois, et ma première impression est toujours d’actualité : purée que c’est bon ! Que se soit sur album, en festival ou dans une petite salle blindée, l’ambiance fonctionne et on se retrouve transcendé par ces riffs soutenus à trois guitares et par la voix plutôt prenante du chanteur.

Le groupe propose à ce jour deux albums; Al Azif (2012) et Tekeli-li (2014); tous deux globalement bien reçus par la critique et je dois dire que l’écoute répétée de chacun de ces disques m’a foutu une sacrée claque. Le premier, peut-être plus brut et décousu remporte tout de même ma préférence, bien que le second le talonne de près. En effet, dans le second les Bordelais ont organisé les morceaux dans le but de coller à la trame de la nouvelle Les Montagnes hallucinées de Lovecraft, et on retrouve avec plaisir quelques passages “parlés” qui font parfaitement la liaison entre les morceaux.

Pour ne rien gâcher, les visuels du groupe sont très beaux, mention spéciale pour la pochette de Tekeli-li, et de surcroit réalisés par un des membres.

Si vous ne l’aviez pas encore compris, The Great Old Ones est pour moi un groupe à surveiller de très près pour le futur, et il ne faut pas hésiter à se plonger dans leur courte discographie (le groupe a commencé en 2009 en tant que projet solo avant de se développer).

Je vous laisse vous faire une idée de ce que propose le groupe en concert, avec cette captation réalisée lors d’une soirée organisée par Les Acteurs de l’Ombre à Nantes en septembre 2014.

Vous pouvez également vous procurer leurs albums sur leur BandCamp.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *