A chaque fois que je vais à Cultura, la Fnac ou dans n’importe quelle librairie, je suis toujours attiré par le rayon fantasy qui regorge de couvertures plus belles les unes que les autres. Pendant longtemps je n’ai pas osé sauter le pas de ce genre littéraire car il était synonyme de longueurs et descriptions à outrance. Il faut dire que j’avais tenté de lire Le Seigneur des Anneaux lorsque j’avais 12/13 ans, et que je n’avais pas réussi à passer la centaine de pages du premier tome (et j’ai été malin, j’ai acheté les 3 tomes d’un coup en pensant les dévorer en un été…).

Il y a quelques mois, je me suis dit qu’il était temps de tenter à nouveau l’expérience car les romans policiers commençaient à me rebuter un peu. Je préfère le dire tout de suite, je ne suis pas du tout expert dans ce genre, donc les livres que je présente là sont simplement des livres que j’ai choisi (un peu) au hasard en fonction du résumé et du bouche à oreille.

Le Hobbit – J. R. R. Tolkien

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai commencé par Le Seigneur des Anneaux dans ma tendre jeunesse. Manque de chance, c’est une purge pour qui n’a jamais lu de fantasy (et pour un débutant comme je suis toujours, je pense que c’est encore trop tôt !). Avant l’adaptation au cinéma, les librairies avaient mis en avant Le Hobbit et vu la faible épaisseur du bouquin, le risque n’était pas très grand ! D’après les critiques que j’ai pu lire un peu partout sur internet, il semblerait que ce livre soit plus destiné à la jeunesse qu’aux vétérans de la fantasy et je pense également qu’il est accessible par tous. Pas trop de descriptions, une aventure qui va vite et surtout … un style pas trop alambiqué. J’ai d’ailleurs toujours du mal à comprendre comment ils ont pu réaliser trois films sur un livre aussi petit, alors que Le Seigneur des Anneaux à eu le droit au même traitement pour trois tomes bien épais …

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible qui n’aime pas être dérangé quand il est à table. L’aventure lui tombe dessus comme la foudre, quand le magicien Gandalf et treize nains barbus viennent lui parler de trésor, d’expédition périlleuse, et du dragon Smaug qu’il va affronter. Car Bilbo doit partir avec eux ! Et le plus extraordinaire, c’est que le hobbit affrontera tous les dangers, sans jamais perdre son humour, même s’il tremblera plus d’une fois.

Le sabre de sang, Histoire de Tiric Sherna (tome 1) – Thomas Geha

Découverte fortuite lors d’un passage dans une librairie. La couverture était belle … la série ne comptait que deux livres … j’ai foncé. J’ai un peu de mal avec les noms inventés (novice en fantasy je le rappelle une énième fois) donc le résumé m’a un peu rebuté, mais il faut parfois relever des défis (on a vu pire et plus risqué). A peine commencé j’étais déjà sous le charme, je n’aime pourtant pas vraiment l’univers « médiéval-asiatique » mais là c’était vraiment un plaisir de se plonger dans la misère du héros et de suivre sa montée en puissance dans sa vengeance. Un tome 2 existe, je l’ai acheté mais pas encore commencé et il prend logiquement place là où s’achève le premier … en prenant le point de vue d’un protagoniste qui va accompagner le personnage principal lors de la première partie de l’aventure.

Un sabre maudit forgé dans le sang… Un homme assoiffé de vengeance… Leur rencontre semble inévitable… Mon nom est Tiric Sherna. J’ai survécu à la guerre. Mais la défaite que vient de subir mon peuple, les shaos, me laisse un sale goût dans la bouche, comme une envie de vengeance. Les qivhviens – des reptiliens belliqueux- nous ont massacré ou pire encore, réduit en esclavage. Une caravane nous convoie vers Ferza, la capitale de l’Empire qivhvien. Là-bas, dans ce nid de vipères, les plus forts d’entre-nous seront destinés aux arènes, spectacles dont sont si friands ces satanés serpents. Autant dire que je suis voué à une mort certaine… Mais je suis un shao ! Et un jour viendra, je le jure, où nous nous relèverons et vaincrons l’ennemi. Oui, un jour, j’aurai ma revanche !

Le puits des mémoires – Gabriel Katz

Encore une découverte par hasard parce que le premier tome – La traque – était présenté en tête de gondole dans une librairie. Je l’ai choisie car le résumé laissait présager une lecture assez simple et car la trilogie n’est pas vraiment volumineuse. J’ai donc misé sur celle-ci pour me lancer dans ma première trilogie et je dois dire que je ne regrette pas du tout mon choix ! A peine la lecture commencée on se retrouve plongés dans un complot dont on ne connait rien, une traque (logique) à perdre haleine et pleine de rebondissements. Les trois tomes : La traque, Le Fils de la Lune et Les Terres de Cristal s’enchainent parfaitement bien et on le bon sens de ne pas partir dans des descriptions à rallonge et des sous-histoires un peu inutile. Si vous voulez vous lancer dans une série de romans, je pense que c’est un bon choix.

Trois hommes se réveillent dans les débris d’un chariot accidenté en pleine montagne. Aucun d’eux n’a le moindre souvenir de son nom, de son passé, de la raison pour laquelle il se trouve là, en haillons, dans un pays inconnu. Sur leurs traces, une horde de guerriers, venus de l’autre bout du monde, mettra le royaume à feu et à sang pour les retrouver. Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués pour une raison mystérieuse, ils vont devoir survivre dans un monde où règnent la violence, les complots et la magie noire.

Comme je l’ai dit, je suis vraiment novice dans ce genre littéraire et je ne demande qu’à découvrir de nouveaux horizons ! J’hésite encore pour mes prochaines lectures, mais je pense que je vais me tourner vers la série de Robin Hobb, L’assassin Royal, même si le nombre de tomes m’inquiète un peu aux premiers abords …